Les gîtes à Fleur de Pô, un lieu une histoire

bateau

La Maison des Douaniers

 

Au XIXe siècle l’activité était importante au port du Pô qui comptait quatre chantiers navals construisant des chasse-marées (bateaux de commerce de l’époque).

La  « Maison des Douaniers » fut construite en 1847, à la demande de Napoléon III, afin d’y installer des douaniers  pour surveiller le rivage et limiter le trafic de sel. Effectivement les Bretons ne payaient pas la taxe sur le sel (la gabelle) et faisaient des envieux. Ainsi, leurs voisins du Maine venaient s’y approvisionner illicitement. Les douaniers étaient également chargés de récupérer les taxes sur les marchandises étrangères.

L’État, ruiné par les conflits successifs, sollicita les propriétaires terriens le long du littoral afin de construire des casernes et les louer aux douaniers pour que ces derniers soient aux premières loges !

La Maison du Nâne

Une fois la taxe abolie, les douaniers se retirèrent, et le propriétaire vendit son bâtiment, qui devint un chantier ostréicole. C’est à cette époque que fut aménagée la « Maison du Nâne » (ancienne écurie pour l’âne du chantier ostréicole).

Nous habitons le Pô depuis 1991, avec nos quatre enfants. Amoureux de cet environnement tellement poétique, nous cherchions depuis longtemps des gites à rénover. Nous n’avons pas hésité à acheter la Maison des Douaniers  lorsque l’occasion s’est présentée, pour l’aménager en gîtes authentiques et douillets.

Nos gîtes